Génération Vape

La cigarette électronique dans tous ses états

Génération Vape

Pourquoi de plus en plus de buralistes décident de vendre des cigarettes électroniques ?

E-cigarette

La cigarette électronique n’est plus uniquement la chose des vapoteurs. Depuis peu, les buralistes ont aussi décidé de se lancer dans la commercialisation des cigarettes électroniques. Découvrez à travers cet article les véritables raisons qui les ont conduits à se lancer sur ce marché.

Vente de tabac : la chute libre

La chute libre de la vente de tabac n’est pas récente. En effet, en 2017, une baisse de vente estimée à 1,48 % a été observée. Mais la plus grosse baisse a été notifiée en 2018. Cette année-là, la commercialisation du tabac a connu une chute de 9,3 % pour s’ajuster à 40,23 milliards d’unités. Depuis 2000, la vente de tabac a baissé de 46 % environ.

Cette chute s’explique d’abord par la multitude et la vulgarisation de données scientifiques sûres qui prouvent la nocivité du tabac sur la santé des fumeurs. Elle peut aussi s’expliquer par l’apparition des cigarettes électroniques qui ont connu un véritable succès auprès des fumeurs. Enfin, l’augmentation progressive du prix des cigarettes n’a fait qu’accélérer la chute. Face à cette situation de crise, les buralistes ont donc décidé de diversifier leurs activités pour ne pas disparaître.

La cigarette électronique, un marché en plein essor

En 2018, le marché de la cigarette électronique a connu un chiffre d’affaires estimé à plus de 820 millions d’euros. Et depuis lors, la cigarette électronique ne cesse de conquérir du terrain. C’est solution sérieuse à la portée de tous ceux qui souhaitent arrêter de fumer ou réduire leur consommation en tabac. Une étude a par exemple montré que 29 millions d’Européens ont essayé la cigarette électronique. La majorité d’entre eux était des fumeurs ou des individus qui souhaitent arrêter de fumer.

Si cette efficacité justifie en grande partie ce succès, l’essor du marché de la vape s’explique aussi par la diversité des produits de vapotage et à la démocratisation du marché. Par exemple, en France, on ne compte pas moins de 2 600 boutiques. En 2014, on dénombrait déjà dans le monde environ 466 marques de cigarettes électroniques et plus de 7 764 arômes disponibles. En comparaison aux statistiques de 2012, des chercheurs ont montré que chaque mois, environ 10 nouvelles marques voient le jour. Pour ce qui est des arômes, on peut en conclut que chaque mois, 242 nouveaux arômes font leur apparition sur le marché. Que retenir ? La vente de tabac étant en chute libre, les buralistes ont finalement décidé de se conformer à la tendance du moment afin de ne pas disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *