Génération Vape

La cigarette électronique dans tous ses états

vape et deep fake

La vape peut elle souffrir des deep fake ?

Société

Le deepfake est un terme qui a été utilisé pour la première fois en 2017. En effet, c’est une personne anonyme qui s’en est servi pour poster des vidéos pour adultes (truquées). Le deepfake se fait le plus souvent grâce aux Generative Adversarial Network (GAN), une classe d’algorithmes inventés par Ian Goodfellow en 2014. Quels peuvent être les inconvénients des deepfakes sur la vape ?

Définition du deepfake ?

Encore appelé hypertrucage, le deepfake peut être défini comme une manipulation d’image et de son à l’aide de l’intelligence artificielle. Ce terme est issu des mots anglais « deep learning » qui signifie « apprentissage profond », auquel a été ajouté « fake » qui veut dire « faux ». Le deepfake, en traduction littéraire, veut donc dire « faux profond ». Ce concept consiste à associer des sons non conformes avec des vidéos. Il sert aussi à modifier des images dans un fichier vidéo.

En des termes plus illustratifs, retenez que le deepfake peut permettre à une personne de se servir de votre image pour créer des vidéos dans laquelle vous ne faites aucune vraie apparition. C’est donc une technique qui octroie à une personne, des faits et des propos qui n’émanent pas d’elle. Le deepfake intervient dans plusieurs domaines comme la politique, l’art ou la pornographie. Les personnes victimes de cette technique sont souvent les personnages publics ou les célébrités.

Avec le deep fake, les détracteurs de la vape pourraient manipuler des vidéos de pneumologues

La vape est un terme désignant le fait de fumer des cigarettes électroniques. Ces dernières sont des instruments qui servent à générer de la vapeur non nuisible à l’organisme. Contrairement aux cigarettes traditionnelles qui constituent un véritable danger pour les consommateurs, la vape écarte les risques de santé imputables au tabagisme. Selon les pneumologues, le vapotage est un excellent moyen de lutter contre la prise de cigarette. Il s’agit d’une solution adéquate aux personnes désirant mettre fin à leur accoutumance à la nicotine contenue dans le tabac.

Les détracteurs de la vape sont des individus qui sont contre l’utilisation de cet objet électronique. Ils peuvent donc se servir du deepfake pour modifier les avis des spécialistes des maladies respiratoires. Ils peuvent par exemple faire dire aux pneumologues que la vape constitue un danger pour les consommateurs. Étant donné que les vidéos peuvent être manipulées, cela pourrait rendre la recherche de vérités à propos du vapotage très difficile en ligne.

Une affaire de deepfake en Pennsylvanie

En Pennsylvanie, une affaire de deepfake a suscité beaucoup de polémiques. Il s’agit d’une vidéo dans laquelle des jeunes filles fument et boivent tout en étant nues. Elle a été envoyée par Raffaela Spone, une femme âgée de 50 ans et mère d’une pom-pom girl. Cette dernière s’est confrontée à une accusation de manipulation d’image et de vidéo. Les procureurs de la région ont considéré que les images étaient truquées. Cependant, les professionnels de deepfakes présentent des réticences par rapport à cette allégation.

De son côté, NBC News a eu accès à cette vidéo et a pu échanger avec Madi Hime, l’une des femmes apparaissant dans le média supposément truqué. Selon elle, il serait à n’en point douter question d’une manipulation. Cependant, d’après Henry Ajder, analyste de recherche chez Deeptrace, la vidéo reçue par NBC ne s’apparente pas à un deepfake. Toutefois, étant donné qu’il n’a aucune preuve du contraire, il ne peut véritablement prendre une position dans cette affaire.

Pour information, Deeptrace est une nouvelle entreprise de développement d’anti-virus pour les vidéos truquées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.