Génération Vape

La cigarette électronique dans tous ses états

réglages de ecigarette

Y a-t-il une bonne manière de procéder pour régler sa ecig ?

E-cigarette

S’il suffit d’allumer et d’aspirer la cigarette au tabac pour fumer, ce n’est pas aussi simple pour l’e-cigarette. En effet, la cigarette électronique, à cause de ses composants, nécessite un ensemble de réglages avant son utilisation. Comme tout appareil électronique, l’e-cig est bien plus utile quand il est bien paramétré. Alors, comment bien faire pour régler son e-cig ? 

Modes d’une cigarette électronique

Il existe plusieurs types de cigarettes électroniques et chacun d’eux propose à son utilisateur des fonctionnalités diverses. Parmi ces dernières figurent les principaux modes de réglages suivants.

Le mode power ou le wattage variable 

Le mode power est important pour l’utilisation de l’appareil, car il permet de régler la puissance. Grâce à lui, le vapoteur peut adapter la puissance à la résistance de son appareil.

Ce mode est très pratique et est présent sur toutes les e-cigarettes modifiées. Pour une bonne exécution de la commande, l’utilisateur doit savoir que la résistance et la puissance sont deux grandeurs opposées. Ainsi, il évite de surchauffer les résistances ou de causer une surtension de la batterie.

Afin de vapoter à bonne puissance, il faut tenir compte des capacités du clearomiseur. Celles-ci sont spécifiques à chaque dispositif, mais il existe quelques indications. Évidemment, elles sont fondées sur les valeurs en ohms des résistances.

Pour une cigarette électronique offrant plus de 1,5 ohm, il faut mettre la puissance à une valeur inférieure à dix watts. Quand la résistance est située entre 1,5 et 1 ohm, le wattage peut être supérieur à 9 et avoisiner les 20. Aux puissances les plus élevées qui oscillent entre 20 et 70 watts, conviennent les résistances plus basses, soit 0,2 à 0,7 ohm.

Le mode contrôle de température

Comparée à la cigarette classique, l’e-cigarette peut être exigeante en matière de réglages. Le contrôle de la température est un exemple idéal. À leur début dans le monde de la vape, très peu de vapoteurs en entendent parler.

Cependant, la température est un facteur incontournable pour la vapeur de l’e-liquide. L’énergie envoyée par les accus traverse les résistances pour les chauffer. Cette chaleur va permettre de transformer l’e-liquide en vapeur. Toutefois, si la température n’est pas contrôlée, l’e-liquide peut rapidement finir.

Dans le cas échéant, ce dernier n’est pas suffisamment transformé et peut être aspiré sous sa forme liquide. Toutes les e-cigarettes ne possèdent pas ce mode. Les vapoteurs qui souhaitent faire de nouvelles expériences pourront l’essayer.

Le mode curve ou mode Preheat

Le mode curve donne au vapoteur une mainmise totale sur son e-cigarette. Il permet de rendre beaucoup plus précis les réglages relatifs à la puissance, à la température, à la tension et aux résistances. L’avantage avec ce mode est qu’il vous permet de varier d’un régime de vape à un autre.

Ce mode est parfaitement adapté aux puissantes cigarettes électroniques qui autorisent le vapoteur à réaliser des puffs aériennes. Les débutants peuvent grâce à ce mode, utiliser à l’avance des cigarettes électroniques de grandes capacités. De toute façon, ils pourront adapter les paramètres à leur niveau d’expérience et progresser au fil du temps. Le mode curve offre une utilisation personnalisée.

Deux manières de vaper selon les réglages précédents

Avec une cigarette électronique, le vapoteur a le choix entre deux techniques d’inhalation. Il s’agit de vape MTL (Mouth to Lung, de la bouche vers les poumons) et vape DL (Direct to Lung, directement vers les poumons).

Pour inhaler directement, l’utilisateur doit ouvrir au maximum l’airflow de son clearomiseur. Ce dernier est à une résistance de moins d’un ohm pour une vape dense et aérienne. Par ailleurs, pour faire une inhalation MTL, les résistances doivent être élevées à un ohm et l’airflow suffisamment fermé.

Des réglages à éviter au risque de tousser

Un mauvais réglage peut entraîner de simples toux ou donner lieu à des irritations de la gorge. Si cela arrive, il faut penser à faire des puffs plus lentes. Dans le cas où la gêne persisterait, il faut vérifier les réglages établis avant la vape.

Outre le mauvais réglage de puissance, la quantité de nicotine ou du propylène glycol peut être à l’origine de ce désagrément. Le vapoteur doit vérifier qu’il a respecté un dosage équilibré pour les différentes substances. Un ajout de glycérine végétale permet de réduire l’excès du propylène glycol. Face à la surdose de nicotine, il suffit d’élever la puissance. 

Pour de bons réglages d’une cigarette électronique, l’utilisateur doit utiliser les modes prédéfinis sur l’appareil en tenant compte de ses besoins (type vape, dose de nicotine, etc.). Il ne faut surtout pas excéder les limites indiquées par l’appareil, notamment en matière de résistances.

L’utilisation d’un kit intégral d’e-cigarette peut également aider à combler les attentes du vapoteur. Enfin, il faut régulièrement entretenir sa cigarette électronique pour un meilleur fonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.